Stade Michel-d'Ornano

Stade Michel-d'Ornano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Stade Michel-d'Ornano
Vue densemble dornano.JPG
Adresse Boulevard Georges Pompidou
BP 6138, 14064 Caen cedex
Coordonnées 49° 10′ 46″ N 0° 23′ 48″ W / 49.179426, -0.396713
Début construction décembre 1991
Ouverture 3 juin 1993
Propriétaire Ville de Caen
Surface Pelouse naturelle
Coût de construction 149 millions de francs
Architecte Cabinet LND
Clubs résidents Stade Malherbe Caen
Capacité environ 21 000
(officiellement 21 500)
Tribunes Nord : Luc-Borrelli (ex Manche)
Est : NXP
Sud : Renault Trucks
Ouest : Officielle
Affluence record 20 972 spectateurs
(4 déc. 2004, SM Caen - OM)
Dimensions 105 m x 68 m

Le Stade Michel-d'Ornano est le principal stade municipal de la ville de Caen.

Le Stade Malherbe de Caen en est le club résident depuis son inauguration, en 1993. Il porte le nom de Michel d'Ornano, ancien homme politique français.

Histoire [modifier]

Construction [modifier]

Il a été construit entre décembre 1991 et juin 1993, dans le but de remplacer la vétuste enceinte de Venoix. Et pour cause : le stade vélodrome, construit en 1925 et doté d'une capacité de 9 000 places, ne répondait plus aux besoins d'un club en Ligue 1.

Alors que le site n'était qu'un terrain vague, la première phase des travaux consista à creuser un "trou" de 120 mètres par 80 mètres destiné à recevoir la pelouse. Celle-ci fut donc plantée bien avant le début de la construction des tribunes. Des potences furent installées, destinées à recevoir les rangées de gradins, inférieurs et supérieurs. Les sièges déclinés en trois couleurs (vert pâle à vert foncé) furent installés en dernier.

La construction coûta au total 149 millions de francs (soit 22,7 millions d'euros). Le chantier a duré 18 mois, nécessitant 250 000 heures de travail pour 150 personnes, déplacé 200 000 mètres cubes de terre et 20 000 mètres cubes de béton ont été posés.

Le stade a accompagné l'aménagement du nouveau quartier de Venoix (ou quartier de Beaulieu), où ont été créée de nouvelles zones d'habitation, un centre commercial, etc.[1]

Inauguration [modifier]

Le stade est inauguré le 6 juin 1993 par M. Édouard Balladur (premier ministre de l'époque).

Ce fut l'occasion d'une rencontre de gala opposant le Stade Malherbe de Caen au prestigieux Bayern Munich. Le match se solda par une victoire 4-1 des caennais, face à des allemands qui avaient disputé un match de championnat la veille.

Matchs internationaux [modifier]

L'équipe de France de football a joué par deux fois dans ce stade:

L'équipe de France espoirs de football a également joué dans ce stade à l'occasion du match de barrage pour la qualification au Championnat d'Europe de football Espoirs 2007 :

Enfin, lors de sa préparation à la Coupe du Monde 1998, l'équipe d'Angleterre y a disputé un match amical face au Stade Malherbe, à huis clos :

Affluence [modifier]

Évolution de la moyenne de spectateurs
du SM Caen depuis 1994

L'affluence moyenne au stade Michel-d'Ornano dépend largement de la division et des résultats sportifs du club résident, le Stade Malherbe Caen.

Les matchs sont régulièrement joués à guichets fermés lorsque le club évolue en première division. Le record d'affluence du stade se monte à 20 972 spectateurs, réunis le 4 décembre 2004 lors d'une rencontre face à l'Olympique de Marseille.

Structure [modifier]

Initialement prévu pour accueillir 22 864 spectateurs, sa capacité fut réduite à plusieurs reprises : suppression des pesages (places debout contre le grillage) suite au drame de Furiani, réaménagement de la tribune visiteurs (populaire D), etc. Officiellement sa capacité est aujourd'hui de 21 500 places. Il est cependant probable qu'elle soit plus réduite (certaines sources indiquent 21 000 places[2]), étant donné qu'aucun match, même joué à guichets fermés, n'a dépassé ce nombre de supporters.

Les dimensions du terrain sont de 105 mètres de long par 68 mètres de large, soit une surface de 7 140 m². Le terrain n'est pas au niveau 0 théorique du sol, mais 6 mètres plus bas, afin de ne pas avoir des tribunes trop hautes. À l'extérieur, la longueur de l'édifice est de 180 mètres pour 163 mètres avec une hauteur de 18,50 mètres. 100 projecteurs sont disposés sous la toiture afin de permettre un éclairage de 1 400 lux.

Le stade permet aux spectateurs d'être relativement près des joueurs. Il n'y a pas de possibilité de piste d'athlétisme, par exemple. Le stade dispose de deux étages entrecoupés de plusieurs tribunes, représentant au total 10 500 mètres de gradins.

Information icon.svg Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Les tribunes [modifier]

Plan des tribunes

Le stade est divisé en tribunes, dont dépend le prix des places :

  • Populaire: répartie sur les largeurs du terrain, les sièges ne disposent pas de dossier. (tarif: 11 €[3] environ)
  • Seconde: située au second étage, les sièges disposent d'un semi-dossier, mais pas d'accoudoir. (tarif: 16 €[3] environ)
  • Première: tribune latérale du premier étage, en face de la tribune présidentielle. (tarif: 23 €[3] environ)
  • Tribune J: tribune latérale du second étage, en face des tribunes d'honneur et de la presse. (tarif: 25 €[3] environ)
  • Réservée: tribune latérale répartie de chaque côté de la tribune présidentielle. (tarif: 30 €[3] environ)
  • Honneur: tribune latérale répartie de chaque côté de la tribune réservée à la presse. (tarif: 34 €[3] environ)
  • Loge: trente loges sont réservées aux partenaires financiers du clubs, pour une capacité totale de 360 places destinées à 40 sociétés (le tarif varie de 22 000 et 30 000 euros par saison)[4].

Un stade « modèle » [modifier]

Le stade Michel-d'Ornano fut le premier stade d'une longue série. Par sa structure et ses équipements, le cabinet d'architectes caennais LND (composé Pierre et Matthieu Lucet, Martin N'Guyen-The et Alain Duhamel) renouvela le genre, et inspira les constructions de stade dans d'autres villes dont les clubs résidants sont en Ligue 1 et en Ligue 2. C'est par exemple le cas de Sedan (Stade Louis-Dugauguez), Sochaux (Stade Auguste-Bonal) ou encore Rennes (Stade de la Route de Lorient). Leur structure intérieure diffère assez peu du stade d'Ornano, même si l'aspect extérieur est souvent différent.

Les architectes caennais avaient décidé de bâtir un stade de couleur beige, de façon à ce qu'il s'intègre parfaitement dans le cadre de la ville. A en juger par le nombre de bâtiments construits autour du stade depuis son inauguration, on peut penser que le pari a été réussi.

Un stade trop petit ? [modifier]

Lorsque le SM Caen évolue en Ligue 1 (saison 2004-2005 puis entre 2007 et 2009), les matchs se jouent régulièrement dans un stade comble, à guichets fermés, au point que le Stade Michel-d'Ornano a pu paraître trop étroit en cas de maintien durable du club en Ligue 1. Certains hommes politiques profitent du projet de candidature française à l'organisation du championnat d'Europe de football 2016 pour proposer l'idée de construire un nouveau stade, de plus de 30 000 places[5],[6].

Cependant le stade n'a pas été conçu pour pouvoir être agrandi autrement que par l'ajout de places « debout »[7], qui sont aujourd'hui interdites en Ligue 1, ce qui interdit tout projet d'agrandissement du stade.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×