stade lile metropole (lile)

Grand stade Lille Métropole

Grand stade Lille Métropole
Adresse « Borne de l'espoir » à Villeneuve-d'Ascq
Construction 2009
Ouverture été 2012
Clubs résidents
LOSC Lille Métropole
Capacité
50 186 places1
Tribunes
Tribune basse (20 176 places)

Tribune intermédiaire (7 302 places)

Tribune haute (22 708 places)

Le grand stade Lille Métropole est un projet de construction d'un stade sur le site de la « Borne de l'espoir » àVilleneuve-d'Ascq, près de Lille, d'ici à fin 20112.

Il s'agit du dernier grand projet de Pierre Mauroy à la tête de Lille Métropole Communauté urbaine (LMCU)3.

Sommaire

 [masquer]

Historique [modifier]

La construction d'un nouveau stade à Lille a été décidée après l'échec de la reconstruction de l'ancien Stade Grimonprez-Jooris, la Cour administrative d'appel de Douai, confirmée par le Conseil d'État en 2006, ayant annulé en juillet 2005 le permis de construire délivré par la maire de Lille, Martine Aubry, précédemment validé par le tribunal administratif de Lille4,5.

La construction puis l'exploitation du stade pendant trente ans vont être réalisées dans le cadre d'un partenariat public-privé. Le 1er février 2008, le conseil de la LMCU a retenu le projet du groupe Eiffage (architecte Valode et Pistre associé à Pierre Ferret) associé à Stadia Consulting Group (groupe Colony Capital) pour l'exploitation commerciale)6,3,7Bouygues et VINCI ayant également formulé chacun une offre8. Le contrat a été signé le 15 octobre 2008, et Eiffage dispose contractuellement de 45 mois pour livrer le stade, ce qui mène à l'été 20129.

Caractéristiques techniques [modifier]

D'une capacité maximale de 50 186 places, le stade en forme de vaisseau translucide proposé par Eiffage culminera à une hauteur de 31 mètres6. Il sera recouvert d'un toit mobile composé de deux demi-toitures rigides qui peuvent être déployées en une demi-heure. Une partie de la pelouse sera rétractable pour laisser place à une salle de spectacle ou multisport.

L’équipement répondra aux critères de la démarche haute qualité environnementale pour la gestion de l’énergie, de l’eau et pour la maintenance. Il sera par ailleurs équipé de deux éoliennes et d’une installation solaire photovoltaïque10,11,12,13,14.

Au total, près de 4 000 places de stationnement sont prévues dont 500 au sous-sol du stade sur deux niveaux.

Un vaste parvis facilitera la circulation des piétons entre le stade et les différents annexes (deux hôtels, une résidence services, un centre sport et santé, des commerces de loisirs et des restaurants).13

Le club de football LOSC Lille Métropole sera le résident de ce Stade 5 étoiles UEFA15 (configuré pour accueillir toutes les plus grandes compétitions mondiales et européennes), mais l'équipement sera aussi utilisé pour d’autres manifestations, notamment culturelles et festives.

Coût et financement [modifier]

La construction du grand stade devrait coûter 324 millions d'euros, dont 282 millions d'euros pour le stade et les parkings et 42 millions pour les équipements annexes (hôtellerie, commerce, restauration, services, etc)16.

Le financement public du projet et de ses accès s'établirait à un maximum de 613 millions d'euros pour Lille Métropole Communauté urbaine, un coût qui sera revu à la baisse en fonction du soutien de l'État et de la fréquentation du stade. Le stade sera en effet payé par Lille Métropole Communauté urbaine par le biais d'une redevance annuelle de 24,7 millions d'euros sur trente-et-un ans au partenaire privé17. Mais dans le cadre du partenariat public-privé, Eiffage reversera une partie des recettes d'exploitation, soit au moins 5,9 millions d'euros par an16. En outre, le club de football LOSC Lille Métropole financera l'infrastructure à hauteur de 7,5 millions d'euros par an16 ainsi que le conseil régional du Nord-Pas-de-Calais à hauteur de 45 millions d'euros6. Déduction comprise de ces recettes, LMCU devait donc financer le projet à hauteur d'au maximum 14,2 millions d'euros pendant trente-et-un ans17, soit 613 millions en comptant les 173 millions d'euros dépensés pour l'accessibilité. Suite à une actualisation de la convention avec le LOSC en septembre 2008, ce coût est réduit à 10,5 millions d'euros annuel18.

Le projet de stade Grimonprez-Jooris II, abandonné en 2006, était estimé à 38 millions d'euros6.

Critiques à l'encontre du projet [modifier]

Capacité d'accueil [modifier]

La capacité de 50 186 places a été définie à partir de[réf. souhaitée] l'attractivité du stade et la taille de la métropole, en étudiant également l'exemple des stades construits en Allemagne dans le cadre la Coupe du monde de football de 2006.

Certains opposants considèrent qu'une capacité de 25 000 places serait suffisante, compte tenu de la fréquentation actuelle des matchs du LOSC Lille Métropole(15 000 spectateurs en moyenne annuelle). Toutefois, le manque de confort de cette enceinte d'athlétisme réduit naturellement son attractivité, en comparaison d'une arène moderne adaptée au public familial[réf. souhaitée].

Coût du projet [modifier]

Gérard Caudron, maire de Villeneuve-d'Ascq, et René Vandierendonck, maire de Roubaix s'opposent au projet en raison de son coût.19

L'ampleur financière du projet suscite les réserves de l'UDF et même l'opposition des Verts et de l'association « Les 2sous du grand stade ».[réf. souhaitée]

Taille et environnement du site [modifier]

Le projet prévu sur le site de la Borne de l'espoir à cheval sur les communes de Villeneuve-d'Ascq et de Lezennes, choisi après le rapport de la commission présidée par Michelle Demessine20,21, aura une emprise au sol de 15 hectares (sur 27 hectares disponibles). C'est precisement ce ratio 15Ha/27Ha qui constitue le point le plus faible du dossier conjugué avec son emplacement enclavé sur le versant nord est de Lille.En effet un stade de telle ampleur exige/justifie la construction d'un ensemble de "connections"publiques(routes,bretelles ,ponts,prolongements de metro,parkings etc).Compte tenu des exemples des autres grandes villes europeennes,il faudrait donc creer des infrastructures complementaires(hotels,centres commerciaux,salons expo,bureaux,parkings)pour optimiser l'usage des connections publiques 7 jours/7,toute l'année.Le meilleur ratio se situant autour de 15/1OOHa,voire 15/150Ha,et non pas 15/27ha.Avec le ratio 12/é27,nous ne dsiposons que de 12Ha de gisement foncier(12+15=27),ce gisement foncier etant valorisable par les connections mentionnées ci dessus.les operateurs privés(hotels,centres commerciaux, bureaux etc) etant disposés a acheter tres cher le droit a construire sur cette zone dotées de nouvelles connections.Ce droit a construire(droits SHON) permettant ainsi de financer le cout de ces connections.D'ou l'interet d'autres emplacements disposant d'un plus grand gisement foncier et reliés a la future gare TGV3 en cours d'etude.

La commission avait également étudié un emplacement plus grand (100 hectares disponibles) à Lesquin, au sud de la métropole, afin d'associer le projet avec d'autres équipements comme la nouvelle gare TGV. En outre, des navettes en tramway et en train auraient permis de contourner le sud de la métropole sans passer par Lille. Mais ce site aurait demandé des investissements supplémentaires, afin de le raccorder au réseau des transports en commun de la métropole20. Un autre site cité le plus souvent sur les blogs concerne un espace plus au sud,(au sud de seclin) ,precisement au croisement de l'autoroute A1 et de la ligne de TGV Paris Lille.Cette option est soutenue par M Percheron(conseil general) et M Bonduelle(CCI-Lille),mais combattue vivement par Martine Aubry qui souhaite un stade le plus proche de la ville de Lille dont est le maire.Cependant,les elus socialistes du pas de calais se sont rendus compte qu'un projet global centré sur le sud de seclin,a la limite de leur departement permettrait de desenclaver les villes du croissant minier.(Voir les sites web autour de gare tgv3 seclin).Ainsi le cout des connections du stade serait partagé avec les autres beneficiaires de la region NPDC.

Recours contre le projet [modifier]

Un recours contre la révision simplifiée du plan local d'urbanisme, votée par Lille Métropole Communauté Urbaine en octobre 2007 pour permettre la construction du grand stade, a été déposé au tribunal administratif de Lille en décembre 2007 par l'association « Les 2sous du grand stade »22,23.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site