stade du ray (nice)

Stade du Ray

 

Stade du Ray
Stade Léo Lagrange
Adresse 35, Avenue du Ray
06100 Nice
Début construction 2 mai 1995
Construction 30 janvier 1927
Ouverture 30 janvier 1927
Rénovation 2004
Surface Pelouse naturelle
Clubs résidents
OGC Nice
Capacité
17 415
Tribunes
Populaires (1 980 places)
Secondes basses (1 565 places)
Secondes hautes (1 800 places)
Honneur + Première (3 514 places)
Présidentielle (8 163 places)
Loges (293 places)
Affluence Record
25 532 spectateurs
(1974, Nice - Fenerbahce)

Le stade du Ray est le stade de football principal de la ville de Nice. C'est le stade qu'utilise l'OGC Nice. Son nom officiel est stade Léo Lagrange.

Historique [modifier]

Inauguré le 30 janvier 1927, il compte alors 3 500 places.

En 1948, les vieilles tribunes sont reconstruites, l'édifice atteint les 23000 places dès le début des années1950. Durant cette période, le record d'affluence est de 22 908 spectateurs en 1959 face au Stade de Reims.

En 1979, la tribune Ouest est rebâtie et la capacité du stade est portée à environ 25 500 places. Le record d'affluence du Ray date de 1974, avec 25 532 spectateurs payants à l'occasion du match de Coupe UEFAface aux Turcs de Fenerbahce.

En 1992, la tribune Est doit être fermée puis détruite. La capacité du stade du Ray descend alors à 16 000 puis 12 500 places.

En 1997, la tribune Est est reconstruite en tubulaires suite à l'usage d'engins explosifs ayant dégradé celle-ci lors d'un match opposant l'OGC Nice au SC Bastia. Cet aménagement permet de faire remonter la capacité d'accueil du stade à 15 761 places.

Parallèlement, la capacité de la populaire sud a été abaissé deux fois passant de 5500 personnes à 2500 puis lors de la remontée de l'OGC Nice parmi l'élite en 2002 à 1980 personnes.

Différents aménagements comme la création d'une tribune nord supérieure (en tubulaires) portent le stade à sa capacité actuelle de 18 049 places, depuis 2004. Cette capacité « virtuelle » n'est cependant pas réglementaire pour évoluer en Ligue 1. Une dérogation de la ligue est actuellement accordée a l'OGC Nice, ce qui lui permet de jouer au Ray malgré sa non-conformité. Si la Ligue de football professionnel ne peut décider de la rétrogradation du club ou la suspension du stade du Ray, elle peut en revanche priver le club d'une partie ou de la totalité des droits de retransmissions TV, et ce, dès l'expiration de la dérogation.

Le 20 août 2008, le Stade du Ray a accueilli un match amical entre les champions du monde l'Italie et l'organisateur du dernier Euro l'Autriche (2-2).

Capacité actuelle [modifier]

Le nombre de places par tribune est de :

  • Populaires : 1 980 places
  • Secondes Basses : 1 565 places
  • Secondes Hautes : 1 800 places
  • Honneur + Première: 3 514 places
  • Présidentielle : 8 163 places
  • Loges : 293 places

Projet de remplacement [modifier]

En décembre 2005, la municipalité a annoncé la construction d'un nouveau stade de 32 600 places, bien que très fortement critiqué par des politiques vis a vis de son utilité, qui devait enfin remplacer le vétuste et octogénaire Stade du Ray afin de doter l'OGC Nice d'un stade lui donnant les moyens d'évoluer et de créer un projet sportif au sein de l'élite.

Ce stade devait être construit dans la plaine du Var, dans le quartier de Saint-Isidore. Les travaux de terrassement ont commencé en juillet 2006. Cependant, un recours en justice suspend actuellement le chantier : le Préfet des Alpes-Maritimes, considérant que le marché public entre la mairie de Nice et le consortium devant construire et exploiter le stade (Cari-Spada) n'était pas conforme au code des marchés publics car il n'indiquait pas le tarif à la charge des spectateurs (ce que fut également le cas pour le projet du stade de France, irrégularité qui na pas été relevée), a demandé en référé l'arrêt du chantier.

Le Tribunal administratif de Nice et la Cour administrative d'appel de Marseille ont donc décidé de suspendre le chantier d'ici à ce que l'affaire soit tranchée sur le fond.

En marge de cette affaire, le Procureur de la République Éric de Montgolfier a ouvert le 5 octobre 2006 une enquête préliminaire pour délit de favoritisme.

Un troisième projet de stade a financement exclusif de l'ogcnice a été annulé pour cause d'impossibilité de délivrer un permis de construire en raison d'un plan d'aménagement de la plaine du var qui de ce fait suspend toute construction.

Le 20 Octobre 2008, le député-maire de Nice Christian Estrosi a annoncé que le futur grand stade où évoluera l'OGC Nice serait livré "au plus tard en juin 2013". Le nouveau projet prevoit une enceinte de 35000 a 40000 places sur le terrain de St Isidore, sur la plaine du Var1.

1 vote. Moyenne 3.50 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×